[ 24/05/2018 ] 3 questions à Alexandre et Clément Glineur

C’est une belle rencontre que nous avons fait à l’occasion du récent Défi Wind à Gruissan en la présence d’Alexandre et de Clément Glineur, le père et le fils qui participaient pour la 1ère fois ensemble à cette 18ème édition. Respectivement 445ème (Alexandre) et 395ème (Clément) au classement général, tous les 2 nous parlent de cette expérience unique que tout bon papa windsurfer papa (ou maman windsurfeuse) devrait faire un jour dans sa vie !


Windsurfjournal.com : Pour les internautes de Windsurfjournal.com qui ne vous connaissent pas, pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ?
Alexandre Glineur : Je m'appelle Alex, j'ai 45 ans je vis entre le Nord et l'Aude. J'ai commencé la planche à l'âge de 12 ans. Je navigue sur la Côte d'Opale mais aussi dans l'Aude essentiellement à Saint-Pierre-la-Mer. Je fais partie du très dynamique club Glisse & Kite dirigé par Christophe Hamon. J'affectionne la pratique du freerace dans l'Aude et plutôt le bump and jump dans les Hauts de France.
Clément Glineur : Je m'appelle Clément, j'ai 17 ans je suis en terminale S. J'ai commencé la planche à voile à l’âge de 4 ans. J'ai donc été bercé très tôt dans ce milieu et j'ai toujours vu mon père faire de la planche, ce qui m'a motivé à essayer. J'ai commencé par des cours de voile au sein du club Glisse & Kite de Saint-Pierre-la-Mer. La Tramontane a eu la chance d'être le premier vent qui m'a fait glisser sur la mer dans 40 nœuds à l'âge de 11 ans. En parallèle, je fais du ski, du skate, du paddle, du surf et aussi du wake, surtout depuis que je suis opérateur au wake parc de Saint-Pierre-la-Mer.

 

WJ : Quel a été le déclencheur pour participer ensemble et pour la 1ère fois à ce Défi Wind et comment avez-vous vécu cette épreuve dans votre relation père/fils ?
AG : Après avoir fait le Défi de 2004 à 2010, je rêvais secrètement de partager ça un jour avec mon fils et cette année, vu le calendrier scolaire, ça a été facilement réalisable. Je n'avais pas prévu qu'il m'envoie direct à la maison de retraite à sa 1ère participation !!! Il y avait forcément un challenge de se tirer la bourre mais ça fait des mois qu'on prépare ça ensemble et on s'était pas mal entraînés les semaines précédant le Défi. Je me suis surpris à m'inquiéter pour Clément pendant les manches où je me demandais si ça se passait bien pour lui mais lui ne s'est sûrement jamais posé la question... Fils indigne !!!
CG : J'ai souvent accompagné mon père sur ses précédents Défi Wind et cet événement a déclenché en moi un réel désir d'y participer un jour. Cette année était idéale par rapport aux vacances scolaires pour y participer. Je ne m'attendais pas à ce que le Défi soit aussi physique et stressant aussi de par le nombre de concurrents présents sur une même ligne de départ. Mais ça reste un moment inoubliable. Le challenge de battre mon père était motivant même si l'idée principale était de participer ensemble. Finalement le mettre sur la touche n'était pas si difficile !!!

 

WJ : Quels conseils donneriez-vous à d'autres windsurfers qui veulent participer en famille au Défi Wind lors des prochaines éditions ?
AG : Je souhaite à tout windsurfer de partager un Défi avec un de ses enfants parce que ça déclenche des émotions fortes, parce que j'ai le sentiment d'avoir transmis le flambeau. Sur un aspect purement technique, n'hésitez pas à desserrer les vis de footstraps de votre gamin, voire à lui limer ses bouts de harnais sous peine de vous faire battre !!! Blague à part je suis vraiment très fier de toi Clément et de ta 395ème place. Tout ceci n'est rien sans l'équipe du Défi Wind qui est toujours plus au top après 18 ans de bons et loyaux services. Merci également à notre club Glisse et Kite qui nous permet de naviguer dans des conditions très confortables.
CG : En tant que jeune je dirais que le principal est de se faire plaisir. N'hésitez pas à vous faire payer un coup par le dernier d'entre vous… Plus sérieusement entraînez-vous et écoutez les conseils des vétérans pour espérer les battre !!! J'ai privilégié la musculation au cardio mais mon père a fait l'inverse, en associant les 2 j'espère l'année prochaine lui mettre beaucoup plus que 50 places...

 

Source : Alexandre et Clément Glineur
Photos :  Jean Souville/Defiwind.com - Famille Glineur

Photos

Retour à l'accueil